Electroménager

Elément indispensable de votre cuisine, l'électroménager sera un point important de votre projet. Praticité, confort et design... autant de critères de choix sur lesquels vous allez tout savoir !

Sachez tout d'abord que chez ECOCUISINE, nous ne travaillons qu'avec de grandes marques ! Un gage de qualité qui nous tient à coeur : cliquez ici pour en savoir plus.

Le four

Elément indispensable de la cuisine équipée, le four encastrable est à choisir avec soin. Mode de cuisson, nettoyage... Voici quelques conseils pour votre futur four.

Les modes de cuisson

  • La convection naturelle : C'est le mode de cuisson des fours d'entrée de gamme. Deux résistances placées en haut et en bas du four chauffent l'ensemble du four et font rayonner les parois pour faire chauffer les aliments.
  • Four à air brassé : Sur la base d'un four à convection naturel, un ventilateur est ajouté au fond du four. Celui-ci permet une cuisson plus homogène sur l'ensemble du four. Point positif, les odeurs ne se mélangent pas et permet donc de cuir différents plats.
  • Four à chaleur tournante : En ajoutant une résistance dans le fond du four, le ventilateur placé lui aussi dans le fond du four permet de brasser l'air chaud dans le four. Ce procédé permet de répartir la chaleur de manière uniforme et ainsi d'obtenir une cuisson homogène.
  • Four avec option vapeur : Ce type de four utilise la vapeur d'eau pour réaliser la cuisson des aliments. La qualité de cuisson est excellente car elle est plus « saine ».

Le nettoyage

  • Le nettoyage manuel : Comme son nom l'indique, ce nettoyage nécessite une intervention manuelle de votre part. Cette action est à réaliser après chaque cuisson sous peine de réduire la durée de vie et la qualité de cuisson de votre appareil.
  • La catalyse : Les fours disposant de ce mode de nettoyage est constitué d'un émail poreux qui détruit les graisses durant l'opération de catalyse (plus de 200 degrés). Attention, il reste toujours un résidu qui est à enlever à l'aide d'une éponge et d'un produit nettoyant.
  • La pyrolyse : En montant la température de votre four à plus de 500 degrés pendant une durée 2/3h, les saletés sont réduites en cendres qui sont a enlever à l'aide d'une éponge humide. Pour économiser de l'énergie, les constructeurs ont créés des pyrolyses de différentes intensités en fonction du niveau de saletés de votre four. Astuce : lancez votre pyrolyse à la fin d'une cuisson pour gagner du temps et de l'énergie.

Les options utiles

  • Le four à porte froide : en ajoutant des parois de verre dans la porte refroidies par une circulation d'air, cette option permet de garder la paroi à une température inférieure au seuil de brulure. Indispensable pour les enfants (et les adultes aussi).
  • La sonde de cuisson : maîtriser vos cuissons à 100% grâce à un thermomètre à planter dans les aliments. La cuisson se stoppe toute seule quand la température voulu est atteinte.
  • La cuisson basse température : en cuisant les aliments à une température plus basse sur un temps plus long, vous préservez la texture des viandes, poissons, ...
  • Le four connecté : contrôlez la cuisson de vos plats grâce votre tablette et/ou smartphone à l'aide de cette option.

La plaque de cuisson

La table de cuisson est la véritable star de votre cuisine. A gaz ou électrique, les possibilités sont nombreuses sont à choisir en fonction de votre utilisation et de votre budget.

  • Les plaques au gaz : Plébiscitées par les personnes raccordées au gaz de ville ou qui ont une bouteille de gaz, elle a comme grand avantage de proposé des prix contenus. Elles restent relativement pratique et simple d'utilisation. Elles conviennent à toutes les casseroles.
  • Les plaques électriques : En plus de convenir à toutes les casseroles, les plaques électriques sont les moins onéreuses des plaques électriques. Néanmoins, leur principal défaut vient de leur temps de montée en température et la souplesse de cuisson. En effet, il faut un certain temps avant que la température de chauffe baisse ou augmente en fonction des besoins de la cuisson.
  • Les plaques vitrocéramiques :Ces plaques utilisent l'électricité comme énergie et existe avec deux types de foyers : radiant et halogène. Le premier type est plus efficace pour le mijotage, alors que le second propose une montée rapide en température. Attention à la chaleur des plaques en fin de cuisson !
  • Les plaques à induction : Ce système de cuisson est le dernier arrivé sur le marché. Grâce à une bobine magnétique placée en dessous d'un verre épais, un courant passe dans la casserole et chauffe les aliments. Avantage : la température monte et descend quasi instantanément et consomme moins d'énergie. Inconvénient : les casseroles à utiliser sont spécifiques (aimantées) et leur coût est à prévoir à l'achat de cette plaque.

La hotte

Elément de confort important, la hotte permet de filtrer les mauvaises odeurs lors des cuissons. Avec le temps, elle devient, en plus, un élément décoratif de la cuisine. Petite astuce : pour une utilisation optimale, de votre hotte, il faut la mettre en fonction 5 minutes avant de commencer à cuisiner et ne l'arrêter que 10 minutes après l'arrêt de la cuisson.

  • Les hottes à évacuation : Ces hottes nécessitent une évacuation vers l'extérieur de votre habitation.
  • Les hottes à recyclage : Si vous ne pouvez pas créer une évacuation extérieure, vous pouvez opter pour une hotte à recyclage. Les fumées passent à travers un filtre à charbon actif après les filtres à graisse, ce qui permet de désodoriser et de renvoyer l'air dans la pièce.

Le style de votre hotte

  • La hotte classique : Fixée au mur au-dessus de votre plaque de cuisson, elle peut être à évacuation ou à recyclage. La hotte suspendue (ou îlot) : elle se pose en partie centrale de la cuisine sans être attachée à un mur. Leur design est très travaillé et permettent de donner du style à votre cuisine.
  • La hotte escamotable : Elle se place dans un meuble haut de cuisine et permet de « disparaitre » de votre vue. La hotte invisible : placée derrière votre plaque de cuisson, elle n'apparait que lorsque vous l'activez selon une cinématique travaillée. Le reste du temps, elle est complétement invisible !

Bien choisir la puissance de votre hotte

La puissance de la hotte est à choisir en fonction du volume de votre pièce (largeur × longueur × hauteur) que vous multipliez par une valeur entre 10 et 15. Exemple : 20 m² sur 2.5m de haut équivaut à 50 m3. Multiplier ce chiffre par 10 donne 500 m3. Il vous faut donc une hotte ayant un débit de 500 m3 à l'heure au minimum.

Le lave-vaisselle

Encastrable ou pose-libre, le lave-vaisselle est un élément de confort non négligeable dans une cuisine. Voici quelques conseils pour bien le choisir.

  • Le bruit : De plus en plus, les fabricants proposent des lave-vaisselles "silencieux". En moyenne, les moins bruyants arrivent à un niveau de 47 dB ; ce qui équivaut à une conversation à voix basse.
  • La classe énergie : Pour le bien de votre porte-monnaie, nous vous conseillons de prendre un lave-vaisselle de classe A+ au minimum !
  • Pour les couverts : panier ou tiroir ? : Ce choix est surtout une affaire d'habitude. L'avantage d'un tiroir est de libérer de l'espace dans le bas du lave-vaisselle pour permettre d'y mettre des grands éléments. Néanmoins, vider un tiroir de couverts est plus long qu'avec un panier. Tout est donc une question d'habitude !
  • Les options utiles :
    - Le programme rapide : il permet de réaliser des cycles de lavage rapide pour une vaisselle peu sale. Utile lors d'un grand repas pour laver la vaisselle au fur et à mesure. Inconvénient : le séchage est souvent à compléter par un essuyage au torchon.
    - Le lancement différé : il permet de lancer le lave-vaisselle pendant la nuit si vous disposez des tarifs heures pleines/heures creuses.

Le réfrigérateur

Elément central de votre cuisine, le réfrigérateur propose de nombreuses innovations pour satisfaire tous les besoins de votre famille. Qu'il soit encastré ou en pose libre, voici quelques conseils pour faire le bon choix.

  • Volume utile : Le volume est à choisir en fonction de la composition de votre famille. En général, on compte 100 à 150 litres pour une personne seule et 50 litres par personne supplémentaire.
  • Le type de froid
    - Le froid statique : L'air est refroidi dans l'appareil mais la circulation se fait de manière naturelle. Dès lors, les zones froides ne sont pas homogènes : le haut du réfrigérateur est plus chaud que le bas (sauf s'il y a un freezer)
    - Le froid brassé : comme son nom l'indique, un ventilateur brasse l'air à l'intérieur du réfrigérateur. La température est donc plus homogène qu'à l'intérieur d'un appareil à froid statique et le retour à la bonne température se fait plus rapidement quand vous ouvrez la porte.
    - Le froid ventilé : cette fois le ventilateur propulse de l'air froid non humide à l'intérieur de l'appareil. Gros avantage : il n'y a pas de formation de givre à l'intérieur du réfrigérateur.
  • Le frigo américain : C'est le rêve de beaucoup de ménages ! Cet appareil vous propose un volume de chargement plus important et deux portes : une pour le réfrigérateur et une pour le congélateur. Cerise sur le gâteau : certains modèles proposent la fonction distribution de glace et fontaine à eau. Dans ce cas, n'oubliez pas de prévoir un branchement d'eau supplémentaire !